bandeau haut

L'Église

L'église actuelle date assurément de la fin du XIèmesiècle et était presque terminée en 1157. Nous ne pouvons mieux en parler qu'en citant un article paru dans l'«Écho de la Marne» en novembre 1863 :

«L'Église de Somsois dont les proportions seraient dignes d'une église de ville, appartient dans sa plus grande partie à l'époque de transition du roman au gothique.»

La façade principale est formée d'un pignon élevé formant une saillie de plus d'un mètre sur les petites nefs qui viennent s'y accoler de chaque côté et d'une tourelle servant à monter de la tribune aux combles.

Le portail est la plus jolie partie de l'église. Il était orné de quatorze colonnes alternativement grosses et petites ; en ogive peu prononcée, il est entouré de socles avancés destinés à porter une statue. Une de ces stautes existe encore ; elle représente un évêque bénissant (peut-être Saint-Martin patron de l'église).

La nef et les bas-côtés de l'église sont partagés en six travées, alternativement par des piliers monocylindriques et par des piliers formés d'un faisceau de colonnes aux proportions larges, solides et destinées à supporter tout le poids de l'édifice.

Les chapiteaux des colonnes sont tous ornés de sculptures de feuilles et de feuillages tous différents. La nef est un des plus beaux spécimens de l'art ogival dans sa première période.

Une tradition voudrait que sa construction en revienne aux Templiers qui possédaient une commanderie à Trouant le Grand en 1209 et dont l'église est calquée sur celle de Somsois, mais les Templiers ne s'établirent en Champagne que vers 1130.

Près des restes du château, l'église de Somsois veut que le passant s'arrête pour admirer ce petit joyau de l'art du Moyen-Âge.

Hélas, construite sur un remblai dans la partie haute du village, elle subit au cours des siècles les conséquences des mouvement de terrain : un affaissement des piliers et un écartement des murs. De 1985 à 1999, une étude, des sondages plan de restauration, des travaux s'étalant sur sept années avec reprise en fondation par 8m3 de béton armé sous chacun des 14 piliers et 3 contreforts, avec un resserrement des murs par des tirants au dessous des voûtes, de la charpente et de la toiture de la nef et des bas-côtés, avec la remise en état des murs intérieurs et des voûtes des bas-côtés, la récupération des eaux pluies et le drainage de toute la partie Nord ont été entrepris.

Fermée de 1987 au 23 octobre 1999, l'église Saint-Martin est actuellement ouverte les samedis et les dimanches.

Plan du site - Mentions légales - Contacts - Administration